Emanuelle Desrochers

June Swimwear —

Passionnée par l'océan, Emmanuelle quitte sa petite ville de ski à l'âge de 18 ans pour aller vivre au Panama pendant quelques années pour y apprendre à surfer. Elle déménage par la suite en Nouvelle-Zélande avec toujours en tête la soif de l'aventure et du surf. Manue travaille comme ingénieure en ressources en eau, et elle tente, à travers son travail, de contribuer à gérer nos ressources en eaux de façon durable, tout en profitant des vagues de cette petite île à chaque jour! Indépendante et inspirante, elle représente l'esprit de June comme personne! 

JS: Quel est ton modèle préféré June Swimwear et pourquoi ?
ED: J’adore le bas Manue, pour sa coupe flatteuse et super confo! J’aime aussi beaucoup surfer avec le Rockie Une-Pièce, vraiment génial pour prévenir les rash d’abdos!

JS: À quel moment est-ce que tu as découvert que le surf allait être plus qu’un passe-temps dans ta vie ?
ED: Quand j’avais 18 ans, je suis partie en voyage solo en Amérique Centrale (au Costa Rica et sur la côte caraîbe du Panama), avec en tête d’essayer d’apprendre à surfer. J’ai trouvé ça sii difficile au début (je me suis cassée le nez, et j’essayais d’apprendre avec une planche beaucoup trop petite dans des vagues beaucoup trop intenses qui cassaient sur un récif pas pire coupant)! Mais quand j’ai enfin réussi à surfer ma première vague – j’étais faite (aussi quétaine que ça puisse paraître). J’avais toujours été en général une personne plutôt stressée dans la vie, et le surf a complètement changé ça pour moi – j’étais capable de décrocher.  À partir de ce moment-là, je me suis promise que j’intègrerais le surf dans mon quotidien, peu importe ce que ça prendrait. Et me voilà maintenant, plusieurs voyages à travers le monde et dix ans plus tard, à habiter sur une petite île avec des vagues dans tous les racoins!

JS: Où trouves-tu ton inspiration lorsque tu te sens en baisse d’énergie ? 
ED: P’tite marche en forêt. Et dans l’océan (bien sûr)

JS: Quelle est ta prochaine destination sur ta bucket list ?

ED: Une île du Pacifique..

JS: Quel artiste pourrais-tu écouter en boucle sans jamais te tanner ?
ED: Jordan.

JS: Quelle est la situation la plus drôle qui te soit arrivé lors d’un voyage ?
ED: Je me suis cassée le nez la deuxième fois où j’ai essayé de surfer, j’ai eu une poque mauve immense en pleine face pendant un mois de temps. Je me suis aussi fait chassée en dehors de l’eau par un crocodile d’eau salée. Sur le coup ce n’était en fait pas vraiment drôle !

JS: Comment arrives-tu à passer le temps durant un long voyage en avion?
ED: Hydratation, p’tits étirements en vol, et une bonne lecture ! Ah et aussi le p’tit masque pour les yeux, un must pour la sieste.

JS: As-tu un conseil à donner aux filles qui aimeraient commencer le surf? 
ED: Je recommande de commencer sur une grosse planche, et de progresser tranquillement vers une plus petite planche. Les shortboards c’est pas cool si t’es pas rendu là (et j’aurais dont aimé qu’on me le dise quand j’ai commencé!). Il faut y mettre du temps et du cœur si on veut vraiment y arriver – je prescrirais quelques mois dans un pays chaud avec un beach break et des p’tites vagues parfaites. Apprendre à surfer ça prends du temps, mais quand on y arrive, c’est wow !