Laurence Bolduc-Hénen

June Swimwear —

En juillet dernier, Laurence a décidé de laisser son petit univers derrière elle et de partir à la découverte du monde avec son copain jusqu'à ils-ne-le-savent-pas-quand! C'est également leur aventure autour du monde qui a guidé la création du magazine virtuel de voyage Off To Places. Un magazine qui inspire les gens à voyager plus loin et plus longtemps parsemé d'anecdotes et des coups de coeur du couple. Dans un monde où tout va vite, ils avaient envie de s'arrêter un moment et de vivre comme des nomades! 

JS: Quel est ton modèle préféré June Swimwear et pourquoi?
L B-H: Le bootykini 2.0 ! Parce que c’est sans aucun doute le plus
confortable et qu’il tient en place sur la plage comme dans les
vagues. Je l'adore dans toutes les couleurs, motif ou pas!

JS: Qu’est-ce qui t’a poussé mettre ta vie sur pause pour aller
découvrir le monde?
L B-H: Je dirais qu'au fil des années, à chaque fois que je revenais de voyage, j'avais envie de continuer plus longtemps, comme si j'étais sur le point de vivre quelque chose d'incroyable et que j'arrêtais juste avant. En 2015, j'ai passé trois mois en Asie et au retour ça été le déclic : 3 mois ce n'était pas assez non plus, il fallait que e prenne le temps de voyager pour au moins un an. J’avais aussi envie de prendre du temps pour moi et de continuer à évoluer en dehors de la routine, de mon travail et de ma zone de confort. De me former humainement et vivre chaque moment à fond, d'apprendre sur les autres réalités que la mienne et élargir ma vision du monde.


JS: Tu as eu la chance de visiter les plus belles plages au monde. Quelle était ta favorite et pourquoi ?
L B-H: Pour moi chaque plage est unique et c’est impossible d’en nommer une seule!! Mais je dirais que dans mon top 3 on retrouve : Cayo Zapatilla au Panama pour ses eaux plus que cristallines, son sable blanc qu’on confond avec de la farine et le calme de cette île déserte dans la mer des Caraïbes. Phra Nang beach à Ao Nang en Thaïlande pour son mélange exotique de formations rocheuses, ses eaux vertes émeraude et les singes qui se promènent entre les serviettes de plage. Finalement, Praia de Marinha en Algarve au Portugal pour son décor de falaises et d’eau turquoise complètement grandiose. Et les couchers de soleils sont évidement à couper le souffle à chacun de ces endroits!


JS: Nous savons que tu aimes voyager. Quelle est ta prochaine
destination sur ta bucket list?

L B-H: Je vais continuer à explorer l’Australie pour quelques mois, puis ensuite j'adorerais visiter les Philippines, Thaiti, la Tanzanie et la Jordanie!


JS: Quelle leçon as-tu appris durant ce long voyage ?
L B-H:
Je dirais que c'est complètement différent la vie sur la route que la
vie à la maison. La routine n'existe pas, chaque jour les imprévus deviennent des opportunités et ta zone de confort est à 20 000km de l'autre côté de la planète. Tu n'as pas d'autre choix que de vivre le moment présent, parce que ça ne sert absolument à rien de projeter, de s'inquiéter d'où tu vas dormir dans un mois et de ce que tu vas faire comme job en arrivant en Australie. Tu apprends à vivre avec toi même ici et maintenant chaque jour.

JS: Trois choses que tu ne pourrais jamais te passer…prêt, c’est partie!
L B-H: Ma famille, mes amis et mon amoureux. (ok, aussi mon petit chien) De la bouffe. Un de mes plus grands plaisir dans la vie c'est de manger. J'aime tout et j'ai tout le temps faim. Sans blague, mes bikinis June (que j'ai TOUS perdus dans le train à Rome et que par miracle, et avec l'aide du contrôleur et beaucoup de volonté, j'ai retrouvés à l'aéroport deux semaines plus tard!).

JS: Quel artiste pourrais-tu écouter en boucle sans jamais te tanner ?
L B-H: Un peu quétaine, mais je m'assume. Céline Dion!


JS: Quel conseil donnerais-tu à une fille qui aimerait découvrir le
monde qui a peur de quitter sa zone de confort?

L B-H: GO!!! On a juste une vie et c'est important de la vivre comme on en a
envie. Peu importe que ton rêve soit de voyager, de déménager à
l'étranger, de partir ta business ou bien de changer de carrière, TOUT
EST POSSIBLE. Il suffit d'y croire et d'y travailler.

Un truc : établis quel serait ton plus grand rêve si tout était
possible, fais la liste de tout les obstacles qui t'empêchent d'y
arriver et trouve une solution pour chacun. Ça semble bien simple,
mais c'est ce que j'ai fait et vraisemblablement ça fonctionne.

Bisou de l'Australie xx